Système de repérage des politiques publique
Une première visite?
Consultez les rubriques En savoir plus et Lexique.
Débuter la recherche
Dernières politiques publiques ajoutées
  •  

    Le 12 juin 2018, la deuxième politique culturelle du Québec, Partout, la culture, ainsi que le Plan d’action gouvernemental en culture 2018-2023, ont été dévoilés.

     

    Le Plan d’action gouvernemental a été élaboré avec la participation de 34 ministères et organismes gouvernementaux, et est composé de 41 mesures pour concrétiser les objectifs énoncés dans la politique culturelle. Ces mesures permettront de mieux appuyer les personnes et les organisations qui sont au cœur du dynamisme culturel québécois et de développer de nouveaux réseaux de partenaires dans les sphères sociales, économiques et territoriales. Elles s’inscrivent en complémentarité des actions déjà entreprises par le gouvernement pour stimuler la créativité et l’innovation en culture au Québec.

     

     

  •  

    Le 12 juin 2018, la deuxième politique culturelle du Québec, Partout, la culture, ainsi que le Plan d’action gouvernemental en culture 2018-2023, ont été dévoilés.

     

    La politique culturelle a pour principal objectif que la culture soit accessible à toutes et à tous et qu'elle soit au cœur du développement de l'ensemble des régions du Québec afin que les jeunes y trouvent des occasions de s'exprimer et d'apprendre harmonieusement; que la population, dans toute sa diversité, y trouve un ancrage; que les artistes ainsi que les créatrices et créateurs québécois rayonnent partout, ici et dans l'espace numérique; et que la culture participe pleinement à l'économie et à l'essor du Québec.

     

    Issue d'un vaste processus de consultations publiques menées auprès de la population, des milieux culturels, des communautés autochtones ainsi que des ministères et organismes publics dans l'ensemble des régions du Québec, cette politique est guidée par quatre grandes orientations :

     

    • S'épanouir individuellement et collectivement grâce à la culture;

    • Façonner un environnement propice à la création et au rayonnement des arts et de la culture;

    • Dynamiser la relation entre la culture et le territoire;

    • Miser sur la culture et les communications pour l'économie et le développement du Québec.

     

    Ces orientations s’appuient sur les trois dimensions du développement durable, à savoir les dimensions sociale, environnementale et économique. Elles sont étroitement liées et interdépendantes en ce qui a trait à leur conception et à leur mise en œuvre.

     

  •  

    Le 11 juin 2018, le Gouvernement du Québec a dévoilé le Plan directeur en transition, innovation et efficacité énergétiques du Québec, Conjuguer nos forces pour un avenir énergétique durable 2018-2023. Il poursuit les orientations de la Politique énergétique 2030.

     

    Fruit d’une vaste consultation publique et d’un travail concerté entre les grands distributeurs d’énergie, les ministères et organismes gouvernementaux et Transition énergétique Québec, ce premier plan directeur présente les feuilles de route et les mesures qui permettront au Québec d’atteindre sa cible en efficacité énergétique et de réduire sa consommation de produits pétroliers d’ici à 2023.

     

    Les mesures du plan directeur concernent tous les consommateurs d’énergie, du citoyen aux entreprises, en passant par les institutions et les municipalités.

     

  •  

    Le 4 juin 2018, le Gouvernement du Québec a lancé le Plan d’action 2018-2023 - Un Québec pour tous les âges : ensemble pour instaurer les conditions propices au vieillissement actif. Ce plan d’action vise à favoriser la participation et l’inclusion sociale des aînés ainsi que leur accès aux environnements sécuritaires et aux soins pouvant leur être nécessaires pendant la vieillesse. Il est issu de la politique gouvernementale en matière de vieillissement actif Vieillir et vivre ensemble, chez soi, dans sa communauté, au Québec.

     

    Le Plan d’action compte 85 mesures portées par 20 ministères et organismes publics. Il tient compte de préoccupations exprimées lors de consultations menées en 2017 auprès de partenaires et d’organismes préoccupés par les conditions de vie des aînés ainsi qu’auprès de la population. 

     

    Le Gouvernement du Québec mise sur cinq priorités d’intervention d’ici 2023 pour répondre au désir d’autonomie des aînés et à leur volonté de demeurer partie prenante de la société, à l’heure où les Québécoises et les Québécois sont appelés à mener une vie plus longue, plus active et en meilleure santé que les générations qui les ont précédés : 

     

    • Augmenter l’appui au milieu municipal pour soutenir ses efforts d’adaptation au vieillissement de la population;
    • Améliorer le soutien aux organismes locaux et régionaux qui favorisent la participation sociale des aînés et contribuent à l’amélioration de leur qualité de vie; Favoriser les initiatives visant à reconnaître, à accompagner et à soutenir les proches aidants d’aînés;
    • Augmenter le nombre de personnes recevant des services de soutien à domicile et développer les services pour mieux répondre aux besoins des personnes aînées;
    • Créer de nouveaux espaces de réflexion et de concertation entre les acteurs concernés par les défis que pose le vieillissement de la population.   
  •  

    Dévoilé le 30 mai 2018, le premier Plan d'action numérique en éducation et en enseignement supérieur est un engagement majeur de la Politique de la réussite éducative et de la Stratégie numérique du Québec. Il a été élaboré en fonction des résultats de plusieurs consultations réalisées auprès du réseau de l’éducation et de l’enseignement supérieur.

     

    Les 33 mesures qui composent le Plan d’action numérique visent une intégration efficace et une exploitation optimale du numérique au service de la réussite, pour permettre à toutes et à tous de développer et de maintenir leurs compétences tout au long de leur vie.

     

    Trois grandes orientations guident le Plan d’action numérique :  

     

    • Soutenir le développement des compétences numériques des jeunes et des adultes;
    • Exploiter le numérique comme vecteur de valeur ajoutée dans les pratiques d'enseignement et d'apprentissage;
    • Créer un environnement propice au déploiement du numérique dans l'ensemble du système éducatif.

     

  •  

    Le 30 mai 2018, le Gouvernement du Québec a dévoilé le Plan d'action pour l’industrie du transport terrestre et de la mobilité durable 2018-2023 - Transporter le Québec vers la modernité. Ce plan d’action a pour but d’accompagner et de soutenir un des principaux secteurs de l’industrie québécoise dans son adaptation aux changements amorcés et à venir, en particulier en ce qui a trait aux objectifs de mobilité durable et de transition vers une économie sobre en carbone inscrits dans la Politique de mobilité durable 2030.

     

    Le Plan d’action regroupe 24 mesures qui s’articulent autour de quatre objectifs :

     

    • Soutenir les projets et investir dans la main-d'œuvre;

    • Accroître la présence des entreprises sur les marchés hors Québec;

    • Renforcer la recherche et l'innovation;

    • Faire du Québec un leader en démonstration.

     

    L’industrie des équipements de transport terrestre couvre un vaste champ d’activités comprenant les secteurs industriels de l’automobile, des autobus et autocars, des véhicules ferroviaires, des véhicules récréatifs motorisés et des véhicules spéciaux, en plus des filières plus récentes liées aux véhicules électriques et intelligents.

  •  

    Le 22 mai 2018, le Gouvernement du Québec a dévoilé la première Stratégie nationale sur la main-d'œuvre (SNMO) 2018-2023. Cette stratégie vise deux objectifs :

     

    • Que davantage de personnes occupent un emploi;
    • Créer un environnement favorable à l'obtention des compétences requises et tirant profit des nouvelles conditions du marché du travail.

     

    La SNMO compte 47 mesures, nouvelles ou bonifiées, qui seront portées par 11 ministères et organismes gouvernementaux. Elles s'articulent autour des quatre grandes orientations suivantes :

     

    • Avoir une meilleure connaissance des besoins actuels et futurs du marché du travail et les diffuser;
    • Avoir suffisamment de travailleuses et de travailleurs pour améliorer l'attraction, la sélection et l'intégration en emploi des personnes immigrantes;
    • Améliorer la flexibilité et l'agilité dans le développement des compétences; Adapter les milieux de travail.

     

    L'élaboration de la SNMO s'est appuyée sur une démarche de concertation de l'ensemble des acteurs gouvernementaux concernés et des partenaires du marché du travail, notamment lors du Rendez-vous national sur la main-d'œuvre de février 2017, sur des consultations régionales tenues en 2016 et en 2017 ainsi que sur des échanges avec le comité de pilotage et de suivi composé des dirigeants des associations patronales et syndicales. Ceci a permis de jeter les bases d'une stratégie nationale basée sur les différentes réalités régionales.

     

  •  

    Dévoilée le 18 mai 2018, la Stratégie pour une administration publique numérique (Stratégie APN) vise à accroître l’accessibilité et la rapidité d’accès aux services gouvernementaux. Elle s’inscrit dans le troisième volet de la Stratégie numérique du Québec lancée en décembre 2017. Un plan d’action 2018-2019 accompagne la Stratégie APN afin d’en concrétiser la mise en oeuvre.

     

    La Stratégie APN s’articule autour de trois orientations :

     

    • Offrir une expérience centrée sur la personne;
    • Adopter une culture numérique;
    • Accélérer la transformation.

     

    La Stratégie APN guidera les ministères et organismes dans leur démarche numérique. Ces derniers s’inspireront des meilleures pratiques en misant sur l’agilité, la cohérence, l’innovation, la simplicité et la transparence dans le but d’offrir une expérience numérique centrée sur le citoyen. En changeant les façons de faire et en faisant tomber les frontières de ses organisations, l’administration publique pourra ainsi donner des services plus rapides, plus simples, plus ouverts. Plus numérique!

     

  •  

    Le Plan d'action interministériel 2017-2021 de la Politique gouvernementale de prévention en santé (PGPS) a été dévoilé le 5 mars 2018. Pour chacune des mesures de la Politique gouvernementale, il présente les actions en cours de réalisation ainsi que celles à être déployées dans la première phase d’implantation.

     

    Ce plan d’action présente également un aperçu des approches de travail privilégiées et des mécanismes prévus pour assurer la gouvernance d’ensemble et la mise en œuvre de la PGPS, incluant l’évaluation, le suivi et la reddition de comptes.

     

    Il vise aussi à prévenir et réduire les problèmes de santé évitables et à faire des gains supplémentaires au regard des maladies chroniques, des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) et de la santé mentale. Différents moyens seront déployés afin de soutenir les professionnels du réseau de la santé et des services sociaux dans leurs interventions en matière de promotion des saines habitudes de vie ou de prévention des maladies chroniques.

     

    Les objectifs et les mesures du Plan d’action interministériel s’articulent autour de quatre grandes orientations : 

      • Le développement des capacités des personnes dès leur plus jeune âge;
      • L’aménagement de communautés et de territoires sains et sécuritaires;
      • L’amélioration des conditions de vie qui favorisent la santé;
      • Le renforcement des actions de prévention dans le système de santé et de services sociaux.


       

       

    1.  

      Dévoilé le 27 octobre 2017, le Plan d’action pour la musique 2017-2019 propose des mesures concrètes pour soutenir l’industrie de la musique, qui doit composer avec les multiples transformations des habitudes de consommation de la population.

       

      Ce plan d’action transitoire constitue un premier pas du Gouvernement du Québec pour outiller les créateurs québécois et pour appuyer financièrement l’industrie de la musique qui doit notamment s’adapter aux bouleversements engendrés par l’arrivée du numérique.

       

      Le Plan d’action pour la musique comporte quatre axes :

       

      1. Accompagner les créateurs et soutenir l’industrie de la musique pour faciliter leur adaptation au numérique;

      2. Stimuler le développement d’actions structurantes pour répondre aux enjeux numériques du secteur de la musique;

      3. Promouvoir la chanson francophone et la musique d’ici;

      4. Préserver les particularités de l’industrie québécoise de la musique à l’ère du numérique.

       

      Les orientations et les mesures mises au point pour chacun de ces axes l’ont été en réponse aux problèmes identifiés par le milieu.

       

      Les mesures de l’axe 2 sont directement liées au Plan culturel numérique du Québec, lancé en 2014.

    Cadre gauche Cadre bas Cadre droite