Accueil
Pour nous joindre
Bulletin Prospective
Vol. 17 - N° 1 - Juin 2015
Secrétariat aux priorités et aux projets stratégiques
418 644-7600, poste 1659
prospective@mce.gouv.qc.ca
Relever le défi du vieillissement de la population : l’expérience japonaise

Richard Leclerc, directeur régional du Nord-du-Québec, ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire

Le choc démographique

 

Estimée à 127 millions en 2015, la population du Japon devrait baisser à 50 millions en 21001. Le pays du Soleil-Levant constitue l’une des plus vieilles sociétés de la planète2, considérant que 26,8 % de sa population est âgée de plus de 65 ans. En 2100, 41,1 % des Japonais et Japonaises auront plus de 65 ans, alors qu’en 1990 et 1970, ce taux était respectivement de 12,1 % et 7,1 %3. Au cours des années 2000, conjuguée à un taux de fécondité très bas (1,41 en 2012) et à une immigration quasi inexistante, la population japonaise a amorcé son déclin4.

 

Au cours des prochaines années, les principaux impacts de ce choc démographique se feront sentir sur les finances publiques, sur la productivité des secteurs industriels et sur le marché du travail. Ce phénomène se répercutera de façon plus sévère à l’égard du fonctionnement de certaines municipalités, notamment celles qui sont localisées en milieu rural, où la population est déjà en décroissance.

 

Des mesures gouvernementales en réponse aux nouvelles réalités démographiques

 

À partir du début de la décennie 1990, le Japon a connu des périodes de turbulence économique majeure ainsi qu’un vieillissement rapide de sa population. En 1995, relativement aux défis posés par le vieillissement de la population, la Diète (le Parlement japonais) a adopté la Loi fondamentale sur les mesures concernant la société vieillissante5. S’appuyant sur la mission de perpétuer la prospérité du pays, la Loi fondamentale précise les responsabilités des gouvernements central et locaux (ex. : municipalité) en cette matière ainsi que les moyens pour créer une société où les personnes seraient autonomes tout au long de leur vie. De plus, les gouvernements entendent favoriser l’existence d’un environnement agréable et sécuritaire pour les personnes âgées.

 

La Loi fondamentale a pour objectif d’offrir à la population japonaise un système socioéconomique mieux adapté aux nouvelles réalités du vieillissement. Voici quelques mesures mises de l’avant récemment, pour répondre à cet état de fait :

 

o    Réforme de la sécurité sociale;

o    Révision du régime national de pension, afin d’assurer sa pérennité;

o    Mise en place d’une meilleure qualité de vie pour les personnes âgées;

o    Appui à la création d’entreprises en économie sociale, pour fournir des services aux personnes âgées (ex. : soins de santé, services à domicile, etc.);

o    Amélioration des logements des personnes âgées, afin qu’elles puissent y vivre sans difficulté;

o    Bonification de la sécurité routière, afin de mieux protéger les aînés;

o    Combat contre les escroqueries et les crimes contre les aînés;

o    Aide à la recherche et à l’innovation pour améliorer la santé ainsi que le bien-être des personnes âgées6.

 

La Loi fondamentale prévoit la création d’un Conseil sur la politique concernant la société vieillissante. Le Conseil publie un rapport annuel, qui présente l’évolution de la situation démographique ainsi que les mesures prises pour s’y adapter. En raison de son caractère stratégique pour l’avenir du Japon, le Conseil est présidé par le premier ministre et est composé des ministres responsables de dossiers afférents à cette politique.

 

Enfin, depuis vingt ans, cette loi constitue le cadre légal des orientations et des programmes adoptés par le gouvernement du Japon en vue de contribuer à l’adaptation de la population nippone et pour contrer les effets néfastes de ce nouveau contexte.

 

Conclusion

 

Pour le peuple japonais, la prospérité et le développement de la nation dépendent de l’utilisation optimale de ses ressources internes. Dans cette perspective, le maintien de sa productivité repose sur le prolongement de la vie au travail des citoyens et citoyennes, la participation des femmes au marché de la main-d’œuvre et, sur une base temporaire, l’accès des personnes étrangères à certains emplois. Pour des raisons culturelles, l’immigration ne constitue pas une solution durable pour contrer le phénomène du vieillissement et de la dénatalité. La mise au point de robots presque humains est plutôt considérée une solution plausible ou préférable à la pénurie de main-d’œuvre dans certains secteurs d’activité.

 

v Pour en savoir plus sur le vieillissement au Japon et sur ses occasions d’affaires

 

La Japan External Trade Organisation (JETRO) a publié trois documents qui permettent de mieux comprendre les impacts du vieillissement de la société japonaise sur le développement économique ainsi que la vente de certains produits et services. Bien que rédigées au milieu de la dernière décennie, ces publications conservent leur intérêt.

 

1.  Secteurs attractifs : Santé, 2005, 15 p. https://www.jetro.go.jp/france/documentation/en-ligne/pdf/medical.pdf

 

Après un survol de l’évolution démographique du Japon, mise en contexte par rapport à d’autres nations industrialisées, cette publication aborde les politiques nippones favorisant l’industrie des produits de la santé et les occasions d’affaires.

 

2.  Care and Welfare Industries, Today and Tomorrow, 2006, 7 p.  https://www.jetro.go.jp/australia/market/index.html/JetroCareandWelfareIndustries.pdf

 

Se basant sur l’évolution démographique du pays, l’auteur expose ses effets sur le système de santé japonais, ainsi que sur le secteur des produits de santé.

 

3.  Targeting the Boomer Market, Japan’s Largest Demographic Segment, 3 p.  http://www.jetro.go.jp/australia/events/upcoming/index.html/babyboomers.pdf

 

S’intéressant au marché des baby-boomers, cet article présente une pyramide des âges, qui permet de bien illustrer le phénomène du vieillissement de la société nippone, ainsi que les produits touristiques et financiers adaptés à ce public.

 



1 STATISTICS BUREAU, MINISTRY OF INTERNAL AFFAIRS AND COMMUNICATIONS, Japan Statistical Yearbook 2015, [En ligne], Japon, 2014, p. 36.[http://www.stat.go.jp/english/data/nenkan/index.htm]. Voir le fichier des statistiques sous Excel : http://www.stat.go.jp/data/nenkan/zuhyou/y0202000.xls.

2 Ibid.

3 Op.cit., p. 52. Voir le fichier des statistiques sous Excel : http://www.stat.go.jp/data/nenkan/zuhyou/y0208000.xls.

4 Ibid., p. 35 et 68. Voir les fichiers des statistiques sous Excel : http://www.stat.go.jp/data/nenkan/zuhyou/y0201b00.xls; http://www.stat.go.jp/data/nenkan/zuhyou/y0225000.xls.

5 JAPON. Bureau du Cabinet. Loi fondamentale sur les mesures concernant la société vieillissante (version anglaise). http://www8.cao.go.jp/kourei/english/measure/kihon-e.html.

6 JAPON. Bureau du Cabinet. Annual Report on the Aging Society (Summary) FY 2013, Tokyo : le bureau, p. 51-54. http://www8.cao.go.jp/kourei/english/annualreport/2013/pdf/2-3.pdf.